Le malade imaginaire

 Cette pièce est tirée du malade imaginaire de Molière. Elle a été traduite dans un breton vivant, facilement compréhensible par Goulc’han Kervella qui l’a également mise en scène.

Cette pièce est la dernière de Molière. Il s’y moque des médecins qui disent et font n’importe quoi afin de plaire au maître. Nul besoin d’aller chercher bien loin pour y voir les mêmes comportements qu’aujourd’hui et pas seulement dans le monde de la médecine…

Autres pièces de cette troupe

Dates archivées

Contacter la troupe :